Témoignages

Aude est LA solution !! Je suis maman d’un petit Léo qui a 2 ans. Depuis toujours il a des problèmes de sommeil mais il s’est mis à ne plus vouloir aller se coucher… Il exigeait ma présence pour s’endormir et à chacun de ses réveils (fréquents !!) en pleine nuit. Pareil pour la sieste ! Au bout du rouleau et après 2 mois sans dormir, j’ai contacté Aude !  
« Jusqu’à ses 6 mois, ma fille ne dormait quasiment pas en journée. Elle en avait pourtant bien besoin. C’était très éprouvant car il fallait la promener non stop dans l’appartement, sans quoi elle était visiblement mal et pleurait beaucoup. Impossible de s’assoir 2 minutes. Nous étions épuisés. Mes lectures, les questions aux pédiatres, les conseils des uns et des autres… n’ont réussi qu’à nous culpabiliser et nous stresser d’avantage. C’est alors que j’ai eu la chance de trouver le site de Aude Becquart.
Problème d’adaptation à la crèche. Bonjour Aude, Voici quelques nouvelles de Mathilde, tout se passe merveilleusement bien depuis que vous êtes venue. Pratiquement du jour au lendemain, la métamorphose a eu lieu ! Mathilde ne pleure plus quand je la laisse à la crèche, et elle ne fait plus de colère la journée. Elle dort plus d’une heure et demi chaque jour à la sieste. La référente m’a dit qu’elle avait vraiment eu un déclic et que ce moyen de garde était celui qui lui fallait. Merci beaucoup de votre intervention et bonne continuation.
Vous m’avez vraiment rassurée lors de votre visite et mis en confiance dans mon nouveau rôle de maman grâce à conseils adaptés à notre petite famille. Je suis maintenant mieux préparée pour faire face aux pleurs de ma fille. Je suis beaucoup plus sereine et elle le ressent. Merci de votre écoute et de votre contact amical et positif. A bientôt, allez rassurer plein de nouvelles mamans ! Alexandra Paris 2011
J’ai appelé Aude Becquart quand ma fille avait un peu plus de deux mois. Même si c’était un bébé plutôt facile, je me sentais assez désemparée dans cette position de jeune maman face à « l’inconnu »… J’avais notamment été un peu désarçonnée par les conseils très « normatifs » que m’avaient donnés les pédiatres et puéricultrices à la maternité sur ce qu’il fallait absolument faire ou ne pas faire.